Dalles alvéolaires précontraintes / Hourdis précontraints

 

Sur son site de Crisnée, RONVEAUX fabrique 2 types de planchers en béton précontraint :

  • la dalle alvéolaire précontrainte classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement en toiture
  • la prédalle nervurée précontrainte ou COFLOOR®, utilisée en plancher.

 

La dalle RC

Les dalles alvéolaires précontraintes de la gamme RC étudiées et fabriquées par RONVEAUX permettent de réaliser des planchers de grande portée (jusqu'à 18 m) avec charges importantes (de 2 kN/m2 à 30 kN/m2) en maintenant une hauteur de construction réduite.

Elle peut être mise en oeuvre avec ou sans table de compression.

Coulée sur fond métallique avec chanfreins usinés, elle permet de réaliser un plancher à face inférieure lisse.

Sa résistance au feu normalement garantie est de 1 heure (REI60).  En adaptant la précontrainte, elle peut généralement être augmentée à 1,5 heure (REI90) voire 2 heures (REI120).

Les dalles sont normalement posées sans étançons; toutefois pour les grandes portées, la pose sur filière permet d'assurer l'égalisation des contreflèches garantissant la régularité du plancher terminé.

La largeur modulaire des éléments RC est de 1200 mm.

Les particularités telles que : découpes, encoches, dimensions spécifiques, liaisons spécifiques sont exécutées sur demande dans le respect des recommandations techniques FeBe et suivant la géométrie de chaque élément de la gamme.

Le prix avantageux, la disponibilité, la facilité et la rapidité de mise en oeuvre constituent les principaux atouts des dalles alvéolaires précontraintes RC.

Les principaux domaines d'application sont : les bâtiments en général, immeubles de bureau, logements, bâtiments industriels, surfaces commerciales, bâtiments administratifs, scolaires, les parkings, ...

  

Performance

A titre d'exemple, les courbes ci-dessous donnent la charge utile* maximale admissible uniformément répartie en fonction de la portée, de l'épaisseur de la dalle alvéolaire et de la présence ou non de chape de compression.

Les critères de dimensionnement utilisés pour la réalisation de ces abaques sont :

  • MEd ≤ MRd et VEd ≤ VRd
  • fctm ≤ sELS ≤ 0,6 . fck
  • fELS ≤ L/800 ou fELS est la flèche instantanée sous charge utile* à l'ELS et L est la portée.
  • REI60, 120 (Ymoy= 0,75)**

 

Abaque

* charge utile = somme de toute les charges sollicitant le plancher à l'exclusion de son poids propre (dalle alvéolaire et chape de compression).

** Les courbes sont établies sur base d'une charge utile composée pour moitié de charges permanentes et pour autre moitié de charges mobiles pouvant être affectées du coefficient de pondération Y2= 0,5 sous sollicitation accidentelle d'incendie. Cette hypothèse aboutit à un coefficient de pondération moyen de 0,75 affectant l'ensemble de la charge utile pour le calcul au feu.

Pour d'autre cas de charge (charge utile ≥ 15kN/m², charges ponctuelles, autres REI ou autres facteurs Y,...) il y a lieu de contacter le bureau d'études de RONVEAUX.

 

Fabrication et Utilisation

Les dalles alvéolaires précontraintes RC sont fabriquées par extrusion sur des bancs de précontrainte de 120m de longueur équipé de fonds métalliques. La face inférieure des dalles est donc lisse. Le béton utilisé est de qualité C50/60.

Des coupes « à cru » (lorsque le béton est encore frais) sont effectuées pour fixer la longueur des dalles de même que pour réaliser les différentes découpes, réservations, alvéoles défoncées aux extrémités ou têtes « marteau ». C'est également à cru que sont pré-percées les dalles en leurs extrémités, à l'axe de chaque alvéole, de manière à permettre l'évacuation de l'éventuelle eau qui serait piégée dans les alvéoles. Ces trous doivent être percés sur chantier lors de la pose et re-dégagés régulièrement en raison des différents dépôts (ciment, calcaire,...) qui ont tendance à les colmater. Les dalles sont également équipées de bouchons d'extrémités en béton ou en PVC permettant d'empêcher le remplissage des alvéoles lors du bétonnage des joints ou de la chape de compression. L'étanchéité de ces bouchons est vérifiée et si nécessaire achevée sur chantier par l'entreprise avant le bétonnage des joints ou de la chape.

Lorsque le béton a atteint la résistance suffisante, les dalles sont mises en précontraintes. Les dalles précontraintes RC présentent des contre-flèches ; ces contre-flèches sont variables dans le temps et d'une dalle à l'autre en fonction de nombreux paramètres (âge du béton lors de la mise en précontrainte, condition de maturation du béton, condition de stockage, histoirique de chargement,...). L'auteur de projet devra impérativement tenir compte de ce phénomène (pour la détermination des niveaux, pour la descente de charge...), l'entreprise également afin de déterminer les quantités réelles de béton à mettre en œuvre pour la réalisation de l'éventuelle chape de compression.

Les dalles alvéolaires précontraintes RC sont stockées et transportées avec des points d'appuis parfaitement superposés, situés en extrémité de dalles.
Elles sont manipulées au moyen de palonnier (dont la longueur est adaptée à celle des dalles à manipuler) et de pinces adéquates. Nos clients peuvent obtenir ce matériel en location. Il y a lieu de tenir compte du poids de ce dispositif dans le dimensionnement des grues et autres moyens de levage.
Attention: S'agissant d'éléments précontraints, le non-respect de ces recommandations peut engendrer la rupture et la chute de l'élément.

Les éléments sont posés sur un bain de mortier ou sur une bande d'appui en néoprène en respectant les profondeurs d'appuis minimales prévues sur le plan de pose ou à défaut, suivant les recommandations techniques de la FeBe. Les éléments peuvent également être prévus avec appuis réduits moyennant la pose sur filière d'extrémité et la présence d'armatures dépassantes en about de dalles préfabriquées. Lors de la pose, toutes les précautions sont prises pour assurer la régularité du plancher terminé.

Le remplissage soigné et efficace des joints est indispensable pour obtenir une bonne répartition des charges entre dalles ainsi qu'un effet diaphragme efficace. Le remplissage des joints se fera à l'aide de béton C30/37 contenant des agrégats dont le diamètre maximal ne dépassera pas 8mm et se fera de préférence immédiatement après la pose des dalles. Avant bétonnage, les joints et la face supérieure des dalles auront été nettoyés et humidifiés.

Pour différentes raisons architecturales ou statiques, une chape de compression collaborante coulée sur chantier peut être prévue. Cette disposition est notamment adoptée lorsque l'on souhaite réduire les déformations ou lorsque le plancher doit, outre son rôle principal de report des charges verticales, assurer d'autres fonctions en particulier de reprise d'efforts de diaphragme ou de compression importants. Dans ce cas, la chape de compression de deuxième phase est prise en compte dans le calcul du plancher et les dalles sont fabriquées
avec la surface supérieure rugueuse de manière à améliorer l'accroche et donc la reprise du cisaillement longitudinal à l'interface des 2 phases de béton. La mise en œuvre de cette chape collaborante se fera idéalement en même temps que le remplissage des joints entre hourdis, après avoir procédé au dépoussiérage et à l'humidification des dalles préfabriquées. La chape de compression doit avoir une épaisseur minimale de 50mm. A condition de prévoir une épaisseur suffisante (80mm minimum), un lissage mécanique de la chape de compression coulée en place peut être prévu. Il faut néanmoins tenir compte de l'apparition de légères fissures provenant essentiellement du retrait différentiel entre le béton coulé en place et le béton préfabriqué. Dans tous les cas, nous recommandons un armaturage minimal de la chape de compression coulée en place au moyen de treillis 150x150x6x6 posés à 3cm de la surface supérieur du plancher, avec des recouvrements efficaces entre panneaux de treillis d'armature.

 

Principaux accessoires

Les dalles alvéolaires précontraintes RC peuvent être fabriquées et fournies avec toute une série d'accessoires suivant les termes de nos conditions générales de vente. 

En particulier :

  • des largeurs réduites (coupe à cru) suivant des dimensions fixes propres à chaque type de dalle
  • des réservations, découpes,...
  • des alvéoles défoncées aux extrémités
  • des têtes « marteau »
  • des bouchons en béton ou en PVC
  • des armatures dépassantes en extrémités
  • des bandes d'appuis en néoprène
  • des chevêtres métalliques
  • des systèmes de levage « spéciaux »
  • ...

 

  

La dalle COFLOOR®

La dalle COFLOOR® permet une augmentation importante de la capacité portante et/ou une diminution spectaculaire des déformations grâce à la continuité réalisée sur chantier.

On peut assimiler le COLOOR® à une "superprédalle" précontrainte dont l'inertie de 1ère phase est largement supérieure à celle des prédalles ordinaires grâce :

  • aux nervures en béton,
  • à la précontrainte qui fait participer toute la section à la résistance.

Elle se pose généralement sans étais ou avec un nombre réduit de ceux-ci.

Les difficultés dues à la fissuration sur appui sont résolus par la continuité.

Elle présente le même degré de finition que la dalle RC et des qualités de résistance au feu au moins équivalentes.

La dalle étant une dalle pleine définitive, les propriétés acoustiques de la dalle COFLOOR® la rende particulièrement adaptée dans les logements, hôtels, home, hôpitaux, ...).

 

 

 

 

Télécharger les données techniques :

 Réalisations / Références

Dalle RC